ARI

SAMSAH

Intervalle

Le SAMSAH Intervalle a pour mission de faciliter l’inscription dans la cité et dans le soin de personnes en situation de handicap psychique.

Le suivi qu’il propose, limité dans le temps, vise à évaluer leurs besoins, à mettre en place et coordonner toutes les interventions permettant de soutenir leur accès à une plus grande autonomie personnelle et sociale.

Le SAMSAH Intervalle est financé par le Département de la Gironde et l’Agence Régionale de Santé Nouvelle Aquitaine.

Le SAMSAH Intervalle dispose d’une capacité de quinze places sur Bordeaux Métropole et de quinze places sur son antenne de Libourne. Quatorze places supplémentaires sont destinées à des personnes présentant un syndrome autistique de type Asperger. Cette antenne se situe également sur le site de Bordeaux Métropole.

Le service accompagne des adultes en situation de handicap psychique, orientés par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Ses usagers sont âgés de 20 à 60 ans, vivent, ou sont à même de vivre, en logement autonome et résident sur Bordeaux Métropole ou dans le territoire Libournais. Souffrant de troubles psychiatriques mais ne relevant pas d’une prise en charge exclusive en service hospitalier, ces personnes bénéficient d’un accompagnement médico-social adapté à leurs besoins, afin de faciliter ou de maintenir, leur accès aux soins et leur insertion sociale.

Dans cette optique, le service a pour vocation de soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de leurs projets par plusieurs types d’accompagnements médico-sociaux adaptés :

  • accompagnement des personnes dans et vers le soin (soutenir et/ou les accompagner dans leurs démarches de soins, somatiques et psychiques),
  • accompagnement psychologique (écoute des difficultés et évaluation des potentialités, soutien psychologique, travail avec les familles),
  • accompagnement dans la mise en œuvre et l’appropriation de son quotidien et de son devenir (alimentation, budget, transport, etc.),
  • accompagnement éducatif (favoriser la participation sociale, l’insertion dans des activités culturelles et de loisirs, l’insertion socio-professionnelle, etc.).
  • accompagnement dans et vers le logement (aider à accéder et à se maintenir dans un logement autonome et à l’habiter),
  • accompagnement social (accès aux droits, soutien administratif et budgétaire).

Intervalle assure également une mission de coordination sociale et médicale auprès d’établissements ou de praticiens du secteur sanitaire, de structures sociales ou culturelles, d’acteurs du logement, de mandataires judiciaires, de services d’aide à la personne, etc. Cette coordination a pour but de préserver et/ou renforcer les relations avec l’environnement, de permettre aux personnes de prendre part à des activités de médiation susceptibles de favoriser rencontres et échanges et de contribuer à leur insertion sociale, voire professionnelle.

Intervalle Asperger

Le SAMSAH Intervalle Asperger accompagne des adultes âgés de 20 à 60 ans,  présentant un syndrome autistique de type Asperger, dont le diagnostic a été validé par le Centre Ressources Autisme (CRA) d’Aquitaine. Ces personnes ont pour projet de vivre en logement autonome à plus ou moins court terme et résident sur Bordeaux Métropole. Elles sont bénéficiaires d’une orientation SAMSAH délivré par la MDPH, adhèrent à une proposition d’accompagnement médico-social et ne relèvent pas d’une prise en charge en institution.

Cette entité, bien que rattachée administrativement à Intervalle, développe ses propres modalités de prise en charge et d’accompagnement sur la base de constats aujourd’hui consensuels :

L’autisme est un handicap. Sa prise en charge suppose donc la mise en œuvre de mesures de compensation. Si l’objectif des accompagnements est bien de donner aux personnes des codes sociaux leur permettant de s’intégrer à la communauté, il n’en demeure pas moins que l’intervention des professionnels vise également l’aménagement de l’environnement aux caractéristiques des usagers.

L’autisme révèle une étiologie complexe. En conséquence, sa prise en charge s’enrichit de l’emprunt à différents courants théoriques, et nécessite l’intervention de professionnels dont les champs de compétences sont divers et complémentaires. En cela, le service opte pour une prise en charge intégrative combinant différentes approches, au plus loin de tout dogmatisme.

Les manifestations de l’autisme et, de fait, du syndrome d’Asperger présentent une grande variabilité individuelle. Cela suppose la mise en œuvre d’accompagnements personnalisés, respectueux des forces, potentialités et fragilités des personnes accueillies. Le projet de vie construit avec chacune d’entre elles doit tenir compte de ces caractéristiques.

Les difficultés propres au syndrome d’Asperger envahissent le sujet dans toutes les situations sociales. Partant de là, les accompagnements doivent porter sur l’ensemble des dimensions de la vie sociale, aussi bien l’autonomie quotidienne, que les situations de travail, de pratique de loisirs, etc. En fait, ces diverses composantes sont autant de « terrains » sur lesquels les professionnels ont à promouvoir des comportements adaptés, utiliser les forces des personnes et pallier leurs fragilités.

L’autisme n’est pas guérissable. L’objectif poursuivi est un accroissement des compétences individuelles et, à terme, un gain d’autonomie permettant un plus grand épanouissement au sein de la communauté. Cela suppose une actualisation et un suivi réguliers des apprentissages, de manière à proposer, à chaque étape de l’accompagnement, des objectifs adaptés aux besoins émergents des usagers.

Des troubles psychiques identifiables peuvent accompagner le syndrome d’Asperger. Il s’agit donc de prendre également en considération ces pathologies associées (anxiété, phobie sociale, etc.), de manière à ne pas compromettre la qualité des accompagnements en ne reconnaissant pas leurs manifestations.

Equipe de direction

  • Lionel MAZE

    Lionel MAZE

    Directeur

    Directeur du service ARI Insertion et du SAMSAH Intervalle, Lionel Maze exerce des fonctions de direction depuis 1996 dans le secteur associatif. Il présente une expérience diversifiée dans la conduite de projets dans les champs de l'insertion par l'activité économique, de l'aide à domicile, de la prévention spécialisée, de l'hébergement social et du handicap.

    A l'ARI depuis 2011, il a développé des compétences dans les domaines spécifiques de l'accompagnement en milieu ordinaire de publics adultes en situation de handicap psychique ou présentant des troubles du spectre autistique, et ce au travers des nouveaux dispositifs ou expérimentations impulsés par l'association (Intervalle-Asperger ou "l'Emploi d'Abord !" notamment).

  • Marie-Ange BEGUE-ROUZIE

    Marie-Ange BEGUE-ROUZIE

    Directrice-Adjointe

    Après une formation initiale en psychologie clinique, Marie-Ange Bégué-Rouzié a eu l’opportunité de travailler dans le cadre de projets innovants dans les champs de l’inclusion sociale et de la santé mentale : dynamique poursuivie à l’ARI qu’elle a intégré en 2003.

    Elle a ainsi participé, en parallèle de l’obtention du CAFERUIS, au développement d’ARI Insertion (Lot et Garonne et Dordogne) puis à la création du SAMSAH Intervalle. L’ouverture de l’expérimentation, aujourd’hui pérennisée, « Intervalle Asperger » a été l’occasion de développer ses compétences dans le champ de l’autisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *