ARI

GEM Le Kiosque 12

Le Kiosque 12

« Il y a 350 G.E.M en France. Celui de Libourne s’appelle « KIOSQUE 12 » parce qu’il se trouve au 12 de la rue de la « 1ere R.A.C », non loin d’une place où trône un kiosque à musique bien connu des Libournais. » Extrait du Blog des Cahiers de l’Entre-Deux-Mers.

Le Kiosque 12 a pour vertu de rompre avec la solitude. Lieu de parole, d’échanges, d’épanouissement, il permet aussi de sentir utile, de découvrir l’autre et de faire vivre la tolérance.

Les personnes sont invitées à participer aux échanges, aux activités proposées et à s’impliquer dans la vie quotidienne.

Le GEM n’est pas un lieu de soin ni un lieu de prise en charge, mais c’est un lieu où nous prenons soin les uns des autres.

Téléchargez la plaquette d’information

 

Qu’est-ce qu’un GEM ?

Les Groupes d’Entraide Mutuelle (GEM) sont des structures de prévention et d’aide qui s’apparentent, avant tout, à un collectif de personnes concernées par des problématiques de santé similaires et souhaitant se soutenir mutuellement dans les difficultés rencontrées, notamment en termes d’insertion sociale, professionnelle et citoyenne.

Les GEM s’efforcent d’être des passerelles permettant aux personnes de retrouver une vie sociale satisfaisante, et notamment en travaillant sur le retour ou le maintien dans l’emploi ainsi que, le cas échéant, de recourir à des soins et à un accompagnement adapté.

Ils ne constituent pas des structures médico-sociales au sens de la loi. Ils ne délivrent ni soin ni prestation, et l’adhésion n’est pas conditionnée à une orientation par la CDAPH.

Leur organisation se différencient à plusieurs titres des établissements et services médico-sociaux. Association indépendante (loi 1901), leur fonctionnement est suffisamment souple pour s’adapter aux besoins des personnes qui le fréquentent.

Il n’en demeure pas moins que de telles réalisations ne peuvent être soutenues que si certaines conditions de qualité et de sécurité sont réunies. Un cahier des charges est donc à respecter. Il fixe les principes de d’organisation, de fonctionnement et les modalités de conventionnement, de financement et de pilotage par les ARS. Les GEM doivent être ainsi parrainés par une autre association dotée d’une compétence gestionnaire tout en parvenant à une pleine et entière autonomie du point de vue de l’organisation.

Pour aller plus loin : GEM – Cahier pédagogique de la CNSA

 

Fête de la lumière

Fête de la lumière à Galgon le 15 décembre à partir de 18 h organisée par la ville de Galgon, le GEM Le Kiosque 12 de Libourne, l'institut Don Bosco et l'école publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *