ARI

Le projet associatif

Le projet associatif de l’ARI, un manifeste de promotion de la citoyenneté sociale.

Dans quelques décennies, il sera possible de discerner, par la lecture des différents projets associatifs de l’ARI, toutes les mutations que l’association aura traversées. Comme on évalue l’âge d’un arbre à l’examen de ses cernes, on verra, au travers de ses multiples moutures, comment progressivement, elle aura atteint une belle maturité, et assise une reconnaissance que, déjà, nul ne lui conteste.

Depuis le premier projet associatif (2010-2015), l’actualité a été riche, plus riche encore que nous ne l’aurions supposé lorsqu’il fût approuvé par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 08 janvier 2010. Les cinq années qui se sont écoulées ont vu, parmi les réalisations les plus marquantes, l’arrivée d’ASAIS au sein de l’ensemble associatif, l’installation d’une antenne du SAMSAH Intervalle à l’Hôpital Garderose de Libourne, l’institutionnalisation du dispositif Intervalle-Asperger, la validation du projet de « Ressourcerie » à Ambarès et le lancement d’une expérimentation, « L’emploi d’abord », inaugurant une nouvelle manière d’accompagner les personnes en situation de handicap psychique vers l’activité professionnelle.

Il serait mensonger de dire que tout cela s’est fait sans heurts mais, en tant que Président, ma plus grande satisfaction est de constater que, loin d’écorner l’identité associative, tous ces changements l’ont affermie.

D’ores et déjà, les nouveaux chantiers engagés sont légion ! Puissent-ils, dans cinq ans, se décliner en réalisations originales obtenues grâce au dialogue continu avec nos partenaires et au travail soutenu de nos professionnels, pour que les personnes en situation de handicap, jeunes et moins jeunes, que nous accompagnons voient leur place sociale confortée et leur autonomie personnelle consolidée.

Jean-Claude TOURDOT
Président

Les mutations à l’œuvre dans notre secteur, parfois brutales, comportent toujours le risque de bouleverser les équilibres sociaux et économiques de notre association. Dès lors, nous n’avons d’autres choix que de nous interroger sur les conditions et les moyens concrets pour assurer la poursuite de notre ambition institutionnelle : c’est là tout le sens d’un projet associatif renouvelé.
Depuis plus d’une soixantaine d’années, le modèle qui est le nôtre s’est progressivement construit et enrichi. Il ne peut être figé, a fortiori dans un contexte de fortes transformations. Dans cette perspective, il ne s’agit en rien d’affaiblir, voire de remettre en cause, les bases de notre histoire commune car c’est bien dans nos valeurs structurantes que nous puisons notre force et notre sentiment d’appartenance. Parmi celles-ci, la participation des professionnels aux instances statutaires et la reconnaissance des partenaires sociaux irriguent notre fonctionnement. Ce sont là des atouts solides qui nous ont permis de parvenir à des dispositifs bien adaptés, tant aux besoins des personnes en situation de handicap psychique qu’à l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle des salariés. C’est également le moteur d’innovations. Les cinq années qui viennent de s’écouler en sont le témoignage. Mais, nous en avons fait le constat, cette conception ne va pas véritablement de soi. Elle devra être mieux organisée pour entraîner une mobilisation plus grande des différents acteurs et, surtout, générer moins d’incompréhensions parmi les salariés. Et comme cela nous a été demandé, il sera intéressant d’améliorer notre communication, mais également de mieux partager les différents points de vue, les enjeux qui sont les nôtres et les options qui se présentent à nous.
Les membres en ont décidé ainsi : l’ARI doit rester une association à taille humaine. C’est là un facteur déterminant si nous souhaitons accentuer un dialogue entre bénévoles et professionnels, à même de fédérer les énergies.
Tenu par les orientations associatives rassemblées dans ce projet, je m’engage à respecter cette forme de cahier des charges fixant le cadre de notre mission. Je le ferai grâce à notre principal atout : une culture professionnelle de l’engagement, manifestée par nos salariés, et diversifiée par la richesse de nos bénévoles.
Dominique ESPAGNET-VELOSO
Directeur Général

ARI-Projet associatif 2015-2020